Protection de l' environnement et santé publique

Protection de l' Environnement et Santé Publique

Les techniques conventionelles de traitement des eaux usées ne sont pas respectueuses de la santé publique, comme le montrent leurs résultats. Il y aura de plus en plus de scandales environnementaux et sanitaires dans le monde entier si on ne sort pas des systèmes techniques compacts. Leurs aspects les plus négatifs sont le manque de durabilité, la demande élevée en énergie extérieure et les coûts d'exploitation qui augmentent avec le temps.
Rhizotechniki construit des installations qui protègent l'environnement et la santé publique par les processus mise en œuvre au sein de la méthode.

Capture naturelle du CO2 et son stockage :

Pour une capacité de 2000 E.H., une installation utilisant la méthode de traitement par rhizosphère piège 68 tonnes de CO2 par an et stocke dans le sol 19 tonnes de matières organiques sous forme d'humus.
N.B. Les méthodes conventionnelles libère seulement du CO2

Elimination des micro-organismes pathogènes :

Les bactéries pathogènes, comme E. coli, les salmonelles et les virus sont éliminés par les racines et absents des exutoires de la rhizosphère. Ceci rend superflue la chloration des effluents.
D'un point de vue écologique et de santé publique, la chloration est considérée comme très problématique dans l'eau et la gestion des eaux usées. La présence de chlore crée plus de problèmes qu'il n'en résoud.
N.B. Un procédé classique utilisant le chlore crée des substances toxiques à la fin du processus dit de « nettoyage ». Cela pollue les ressources en eaux naturelles. Le chlore est un élément très agressif chimiquement qui combiné avec des impuretés organiques crée des substances toxiques.

100% d'efficacité sans effluents :

En été, quand la quantité d'eau est très réduite, la concentration en polluants augmente. Durant cette période sensible, la rhizosphère ne produit aucun effluent contribuant à préserver les eaux naturelles vis-à-vis des polluants. Les roseaux peuvent évaporer plus de 3 m3/j réalisant ainsi une évaporation totale.
N.B. Les systèmes conventionnels rejettent tous les effluent dits propres dans les plans d'eaux naturelles.

Equilibre de la pollution thermique :
La moyenne annuelle d'évapotranspiration des roseaux approche 1600 mm/m2 par an. Ce processus naturel crée un micro-climat aux abords immédiats de l'installation.

Protection des réserves de biosphère :

La première installation de traitement par rhizosphère, à Othfresen en Allemagne, est en service depuis 1974. Ce site comprend de 10% de zone naturelles humides sur les 25 ha de l'installation et continue traiter les eaux usées d'une population de 4500 E.H. avec la plus grande efficacité. Depuis 1997, le site a été reconnu par l' E.U. comme réserve naturelle car non seulement la rhizosphère nettoie les eaux usées mais il sert également de refuge écologique pour des espèces rares et protégées.
Articles sur le sujet :
Protection des réserves de biosphère, présentation dans « OIKO » magazine du journal « Kathinerini », numéro de mai 2009 (en grec).

 

logo.png

A: 18 Th. Siokou St., Athens, 15341, Greece
E: info@rhizotechniki.gr
T: 210 6519659

Quick Link

Follow Us

Support
Copyright © 2020 Rhizotechniki.

Design & Development By Manolis Chatzigeorgiadis

Search

+880 322448500 Beverly Boulevard Los Angeles